maladie du cerveau

Mieux comprendre les maladies du cerveau



maladie du cerveau

Selon le World Federation of Neurology (WFN), la Journée mondiale du cerveau est célébrée tous les 22 juillet. Cette partie du corps est considérée comme « l’organe royal ». Il est assimilé comme un ordinateur qui diffuse les informations qui régissent le corps humain. Le cerveau régit des fonctions importantes telles que la respiration, la fréquence cardiaque, la perception et le mouvement. Il en est de même pour les émotions, l’apprentissage et la planification. Compte tenu de son importance, il est aussi donc indispensable de comprendre les maladies du cerveau. Savoir les reconnaître, ainsi que leurs symptômes, est le meilleur atout pour en prévenir. Il faut savoir qu’une seule affection du cerveau peut altérer toutes les facultés du corps. Par conséquent, c’est un sujet auquel il faut accorder de l’importance.

Les maladies métaboliques neuronales

 

Les maladies métaboliques sont celles qui présentent le plus de risque pour le cerveau. En effet, elles peuvent causer de grands dommages à cet organe si elles ne sont pas traitées tôt. Le fait est qu’elles privent le cerveau des éléments essentiels à son développement. Par exemple, la phénylcétonurie est une maladie du cerveau qui est due au manque d’une enzyme appelée phénylalanine hydroxidase. Celle-ci empêche la phénylalanine d’être métabolisée en thyroxine, provoquant une accumulation toxique de cette première dans le système nerveux. Cela va ensuite s’enchaîner sur le développement de certains symptômes chez le sujet. Des symptômes allant d’un ordre physique à un ordre psychologique.

Les blessures et infections crâniennes

 

Les traumatismes crâniens peuvent également provoquer certains troubles dans le cerveau. Ils sont généralement les résultats d’un coup et d’un contrecoup que subit la tête. Ces coups se produisent dans la partie opposée de la partie du cerveau, en rebondissant contre le crâne. Ces blessures peuvent être, des infections cérébrales, un accident vasculaire cérébral (AVC), ou une hypersensibilisation entraînant une épilepsie. On peut également parler de rupture des connexions neuronales et des lésions cérébrales diffuses. L’épilepsie est un trouble neuronal qui atteint de nombreuses personnes. Elle est due à un fonctionnement déséquilibré des groupes neuronaux. Ces derniers sont hypersensibilisés et réagissent anormalement à la stimulation. Cela provoque des altérations telles que la perte de conscience soudaine, des problèmes de mémoire ou des fonctions exécutives.

Les maladies neurodégénératives

 

Les maladies neurodégénératives entrainent une détérioration progressive du système nerveux et la mort neuronale. La plupart du temps, ces processus sont irréversibles. Tout cela affecte les performances cognitives de l’individu, de sorte qu’il perd progressivement ses facultés. Et ce, jusqu’à sa fin de vie. On peut considérer les maladies incluses dans le groupe des démences qui affectent principalement le cerveau. Parmi les plus connues, il y a la maladie d’Alzheimer. On peut également considérer la maladie de Parkinson. Les maladies qui affectent l’ensemble du système nerveux sont également considérées. On peut noter la sclérose en plaques et la sclérose latérale amyotrophique. Il est aussi possible d’en savoir plus à propos de ces maladies sur https://institutducerveau-icm.org/fr/.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post