Quelles conditions pour avoir des colis alimentaire ?




Le colis alimentaires constitue une aide alimentaire parmi les plus populaires. Il s’agit d’un soutien qui permet aux ménages ou individus esseulés d’alléger leur budget, sans être une forme de sustentation au quotidien. Qui en bénéficie et comment ?

Qui peut bénéficier d’un colis alimentaire ?

Cette forme d’aide alimentaire est octroyée aux ménages et personnes seules aux ressources limitées, dont le revenu ne permet pas de s’alimenter ou de bénéficier du minimum décent. Les associations et organismes en charge de la distribution évaluent la situation financière du bénéficiaire, en utilisant une méthode de calcul spécifique.

De manière générale, si le reste à vivre mensuel descend en-dessous d’un certain seuil, l’aide alimentaire sera accordée. Le calcul se fait souvent comme suit : revenus moins charges fixes (le loyer, les frais de scolarité des enfants, etc), en considération du nombre d’individus pris en charge dans le foyer. C’est le travailleur social en charge du bénéficiaire qui réalise cette évaluation.

Colis alimentaire : est-ce gratuit ?

Même si les aides alimentaires sont issues d’une action solidaire, certaines ne sont pas gratuites. Le colis alimentaire est souvent payant, mais à raison de 2 euros ou un peu plus par colis. Et quoi qu’il en soit, il n’est pas rare que certains bénéficiaires en reçoivent gratuitement.

Qui prescrit le colis alimentaire ?

Les structures d’aide sociale (CCAS, Croix Rouge, etc) sont les principaux prescripteurs des colis et autres aides alimentaires, à l’issue de l’identification des bénéficiaires et de leur inventaire. Elles le font par le biais de professionnels du domaine social : assistantes sociales, conseillers, ainsi de suite, lesquelles se sont aussi chargé de l’étape du listing des bénéficiaires. C’est donc auprès d’un travailleur social en charge que l’on obtient son bon pour un colis alimentaire.

Peut-on choisir le contenu de son colis alimentaire ?

Les colis alimentaires sont composés de denrées et autres biens, rationnés en fonction des produits disponibles (après collecte et, éventuellement, achat). Le contenu peut varier mais inclut un nombre défini de repas par personne et pour une semaine.

A noter que les fournisseurs traditionnels en colis alimentaire sont les banques alimentaires et le fonds européen d’aide aux plus démunis. Mais l’entité distributrice peut compléter son magasin avec des biens collectés auprès de donateurs particuliers, ou issus d’un achat auprès des commerces (épiceries et commerces de proximité, grandes surfaces…). C’est la raison pour laquelle cette aide alimentaire peut être payante.

Related Post