fin de vie personne agée

Un proche en fin de vie, comment l’accompagner



fin de vie personne agée

Rien n’est éternel, la mort est une fatalité que l’on ne peut pas déroger. Pour de nombreuses personnes, la vieillesse constitue la fin du parcours. Il s’agit d’un processus biologique lent qui se termine souvent par la mort. On peut donc anticiper cette situation triste et difficile.
Voici alors quelques conseils pour accompagner un proche qu’il soit une personne âgée ou en phase terminale d’une maladie.

Communiquer avec la personne 

Lorsque la personne concernée est consciente de sa situation. Il convient désormais pour les membres de la famille de l’entourer au maximum. L’accompagnement de fin de vie consiste alors à :

  • Confier sa bienveillance à la personne âgée ou malade. En d’autres termes, il faut discuter même si c’est un moment difficile. Communiquer vos projets et vos sentiments sans aucune crainte.
  • N’hésitez surtout pas à être plus tactile, prenez-lui la main ou faites des câlins. Cela diminue grandement le stress ainsi que l’anxiété.
  • Ne cachez surtout rien à la personne, dites tout ce que le médecin vous a dit. Dans de nombreuses situations, la famille essaie de cacher certaines choses à cause de la peine et le déni. C’est une erreur, car la personne concernée doit affronter en toute dignité sa fin de vie.

L’accompagnement d’un proche en fin de vie en maison de retraite 

Pour une personne âgée qui se trouve dans un établissement spécialisé, l’accompagnement en fin de vie est assuré par l’équipe du soin palliatif et par les proches. Dans la majorité des cas, lorsque les médecins constatent que la mort approche, ils arrêtent d’administrer les médicaments conventionnels pour se tourner vers les soins palliatifs. Ils communiquent ensuite aux familles la situation. Ici, le but est d’épargner autant que possible des souffrances inutiles provoquées par les soins médicaux. On cherche donc à adoucir la fin de vie le plus possible.

Se préparer émotionnellement à la séparation 

L’accompagnement en fin de vie d’un proche est une période douloureuse et difficile à appréhender. Néanmoins, il s’agit d’un moment d’émotion intense ou l’on peut tout pardonner. Se séparer honorablement avec votre proche peut être libérateur. Dans certains cas, il faut montrer que l’on est prêt à se séparer. Cela pourrait aider la personne en fine de vie à partir en paix. Pour en savoir davantage sur la question, lisez des ouvrages s’adressant aux aidants familiaux. Ces livres permettent de partager des expériences et de mieux vivre la situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post